Une différence d’opinion

Les coûts des patients ne devraient pas augmenter après la suppression d’une série de médicaments en vente libre du PBS l’an prochain, estime le ministère de la Santé.

Tel que rapporté par Pharmacy News, les groupes de défense de la santé commencent à exprimer leurs préoccupations quant à une augmentation potentielle des coûts pour les détenteurs de cartes de concession et les malades chroniques.

Cependant, le ministère de la Santé affirme que, même s’il «surveillera l’impact de la radiation des médicaments en vente libre et fournira cette information au PBAC», il reste confiant que les consommateurs paieront moins pour ces médicaments.

“Les seuls médicaments en vente libre retirés de la liste sont ceux pour lesquels le prix du fabricant par emballage est inférieur à la quote-part concessionnelle actuelle (6,10 dollars en 2015)”, a déclaré un porte-parole du ministère dans un communiqué.

“Par exemple, les comprimés de Paracetamol 500 mg qui coûtent maintenant 6,10 $ à un consommateur concessionnel peuvent être achetés en vente libre pour moins de deux dollars (2 $) pour un paquet de 100 comprimés. Cependant, le coût total pour le PBS est de 12,07 $, le solde étant payé par les contribuables ».

Le groupe de défense des patients Arthritis Australia affirme que les restrictions de TGA sur les tailles d’emballage vont annuler cet impact.

“Le TGA ne permet que 500 mg de comprimés de paracétamol à être vendus par des détaillants non-pharmacie dans des emballages de taille maximale de vingt comprimés pour des raisons de sécurité.

“Pour recevoir un approvisionnement d’un mois équivalent à celui disponible sur un script PBS, les gens devraient acheter 15 paquets pour un coût d’environ 50 $ (basé sur les prix actuels des supermarchés de 3,20 $ – 3,50 $ pour un paquet de 20 Panadol).

À compter du 1er janvier 2016, 17 produits OTC à prix relativement bas seront retirés du PBS dans le cadre du programme de pérennité du PBS du gouvernement. Cela représente moins de 15% de tous les produits OTC actuellement subventionnés.